Rodrigo Garcia au T2g

Rodrigo Garcia
Rodrigo Garcia
Rodrigo Garcia
Rodrigo Garcia

 

 

‘Well I was born in the desert came on up from New Orleans
Came up on a tornado sunlight in the sky
I went around all day with the moon sticking in my eye
Hey hey hey all you young girls wherever you’re at
I got a brand new Cadillac I got a Ferrari too
Sure ’nuff baby sure ’nuff ‘n yes I do
Got the time to teach ya’ now, bet you’ll learn some too’
Captain Beefheart – Sure ‘Nuff ‘N Yes, I Do
:::
'Vivre c’est laisser des traces' 
Walter Benjamin
 
 
Tout commence dans une obscurité.
Seulement les yeux rouge du taureau qui clignotent au fond de la salle, nous font présager qu’une forme de vie aura lieux.
Juan Lorient et Juan Navarro sont des âmes à la recherche d’une incarnation, d’une forme de langage vivant.
 
Leur corps animés par des convulsions électriques, fusionnent les cris des coyotes et la force qu’il faut pour rentrer dans la vie, pour casser la membrane entre un état d’existence annoncé mais pas encore matériel et l’acquisition d’une dimension.  On lutte pour trouver son corps, on lutte pour s’y incarner dedans. C’est un devenir qui veut s’instaurer.
Comment célébrer la naissance d’un cowboy ?
Avec du sexe, de la musique country, du whisky et beaucoup de sueur.
Mais ce moment de puissance change quand on doit trouver sa place dans le monde.
Le désert  son propre territoire intime.
 
Où aller ? Dans le désert il n’y a pas des directions. Où allons nous poser nos signes ? Nos présences ?
Les cowboys avancent. Tracent à travers leur existence destructrice/créatrice une rupture entre une naissance bruyante et le silence d’un age qui fond sur la parole une intervention solitaire, dissonante et dystopique.
 
Rodrigo Garcia nous offre un paradoxe.
Un moment où la pensée se mélange à l’effort, à la résistance pour tenir, pour tenir jusqu’au bout de nos forces.  C’est une invitation à tuer ce qui nous nuit, à rester avec les yeux ouverts face à tout ce qui nous qualifie d’êtres humains.
Il faut du temps et de l’expérience pour décider de ne pas se préserver face à la vie.
 
Chantal Malambri / / /// / //// 
 
 
 
Il n’est pas question de rater cette proposition.
 
Du 11 au 19 janvier au T2G.
Rodrigo García
Muerte y reencarnación en un cowboy
 
une proposition de Rodrigo Garcia
 
lumière, Carlos Marquerie
direction technique, Roberto Cafaggigi
son, Vincent le Meur
production de tournée, Diego Lamas
régisseur général, Jean-Pierre Timouis
 
avec
Juan Loriente
Juan Navarro
Marina Hoisnard
 
durée 1h45
 
spectacle en espagnol surtitré en français
 
Production La Camiceria Teatro, Madrid, Théâtre National de Bretagne, Rennes
Spectacle crée en Septembre 2009 au TNB – Théâtre National de Bretagne, Rennes
 
41 avenue des Grésillons – F 92230 Gennevilliers
Standard +33 (0)1 41 32 26 10 – du lundi au vendredi de 10h à 18h
Fax + 33 (0)1 40 86 17 44
Réservations + 33 (0)1 41 32 26 26 – du mardi au samedi de 13h à 19h.
Métro Gabriel Péri ligne 13

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Remplace les balises [VIDEO::http://www.youtube.com/watch?v=someVideoID::aVideoStyle] par des vidéos intégrées.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
2 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.